La découverte de la vanille


C’est au Mexique à l’époque de la conquête du Nouveau Monde, que les espagnols découvrirent la vanille qui sut charmer tout l’occident.

La « fleur noire » des Aztèques

L’histoire de la vanille est associée à celle du chocolat. Les Aztèques, et auparavant les Mayas, agrémentaient de vanille une boisson épaisse à base de cacao. Les Aztèques appelaient cette boisson, destinée aux nobles et aux guerriers, xocoatl. Ils ne cultivaient cependant eux-mêmes ni le cacao, ni la vanille, en raison d’un climat inadapté. Ces denrées de luxe provenaient d’un commerce avec les régions voisines. La connaissance agronomique de la plante qui produit la vanille leur faisait probablement défaut car ils appelèrent l’épice tlilxochitl, ce qui signifie « fleur noire » alors qu’il aurait été plus logique de la nommer « fruit noir ».

Ce sont les Totonaques, occupants des régions côtières du golfe du Mexique autour des actuelles villes de Veracruz et de Papantla, qui produisaient la vanille et en approvisionnaient l’empire aztèque. Selon la légende, la liane de vanille est née du sang de la princesse Tzacopontziza (ce qui peut se traduire par « Étoile du Matin ») à l’endroit où son ravisseur, le prince Zkatan-Oxga (c’est-à-dire « Jeune Cerf ») et elle-même furent rattrapés et décapités par les prêtres de Tonoacayohua, la déesse des récoltes. Le prince se réincarna en un vigoureux arbuste et la princesse devint la délicate liane d’orchidée enlaçant tendrement son amant. Les Totonaques appelaient la vanille et l’appellent encore aujourd’hui caxixanath, la « fleur cachée », ou plus brièvement xanat.

Les Espagnols découvrent la vanille au début du XVIe siècle à l’occasion de leur conquête du continent américain.
Rien ne permet de croire que cette épice fut rapportée du passage en Amérique centrale des toutes premières expéditions continentales, notamment celles de Ojeda et de Nicuesa en 1509 ou de Núñez de Balboa au Panama en 1513, car aucun compte rendu n’a jamais été trouvé à ce sujet.
Tout laisse en revanche à penser que la connaissance décisive de la vanille est effectivement liée à l’arrivée des Espagnols à Tenochtitlan, l’actuelle Mexico et à la rencontre en 1519 de Hernán Cortés avec l’empereur aztèque Moctezuma II, dont Sahagún décrit les mœurs et en particulier l’usage de la vanille pour parfumer son chocolat.
La première référence écrite connue à la vanille, ainsi que la première illustration, figurent dans le Codex de Florence, aussi connu sous le nom du Codex mésoaméricain Badianus, écrit par les médecins aztèques Martinus de la Cruz et Juannes Badiano en 155210. Cet ouvrage constitue à la fois la première référence concernant une orchidée du Nouveau Monde et le premier livre médical écrit aux Amériques.

source : wikipedia.fr

Les utilisations de la...

Industrie agroalimentaire et cosmétique, mais aussi...

La crise des années 2000

Le marché mondial de la vanille fut bouleversé lorsque...

La concurrence des arômes...

Au début du XXe siècle, la découverte de la vanilline de...

La production mondiale de...

La culture de la vanille s’est répandue dans diverses régions...

Une épice à la conquête du...

Après avoir importé la vanille en Europe, la précieuse épice...

La découverte de la vanille

C’est au Mexique à l’époque de la conquête du Nouveau Monde, que...