La crise des années 2000


Le marché mondial de la vanille fut bouleversé lorsque Madagascar, plus gros producteur mondial, fut touché par les cyclones.

Lorsque Madagascar (40 % de la production mondiale en 1994) fut touché par les cyclones destructeurs Eline et Hudah, les prix de la vanille naturelle ont explosé. Ce mouvement a ensuite été entretenu par la crise politique qui a secoué le pays et perturbé le marché quand en 2002 le Président Didier Ratsiraka a dû laisser le pouvoir à Marc Ravalomanana, un industriel qui a par ailleurs fait fortune dans le yaourt et est donc personnellement intéressé par le secteur via son entreprise Tiko.
Cette crise a incité les pays concurrents comme l’Indonésie, l’Ouganda, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et même le Mexique à relancer cette production très spécialisée. D’autre part, les cours atteints ont eu un important effet de découragement des utilisateurs et les ont incités à développer la fabrication directe de la molécule de vanilline par des procédés de plus en plus diversifiés.

Variation des prix de la vanilleMais depuis début 2004, les cours mondiaux de la vanille naturelle ont chuté dans des proportions inquiétantes, son cours passant de 500 USD à 25-70 dollars : 65/70 USD pour la Bourbon, 25/40 USD pour les autres variétés. Malgré ces nouveaux prix historiquement bas, les acheteurs continuent à bouder les gousses de vanille naturelle. Madagascar qui produisait 60 % de l’offre globale a dû baisser de 40 % le volume de sa production mise sur le marché.
C’est à Nice que s’est tenu en octobre 2004 le premier congrès international consacré à l’épice. Il y a vu la création de l’International Vanilla Association, première structure de ce genre, ayant l’ambition de mieux appréhender les paramètres du marché.

Négoce et consommation

Les Européens consomment plus volontiers de la vanille naturelle, en particulier l’Allemagne et la France (75 % de la variété Bourbon), alors que les États-Unis consomment plus d’extraits de vanille. Ils n’en restent pas moins les plus gros consommateurs mondiaux de vanille naturelle devant les deux autres pays cités. C’est une entreprise américaine au nom de Zink & Triest qui était début 2003 le numéro un du négoce international de ce produit. Depuis 2005, la disparation de Zink et Triest du marché de la vanille, a permis le rajeunissement de la filière et la montée en puissance de nouveaux acteurs comme Vanipro, Authentic Products situés en France, Hachmann située en Allemagne. Un utilisateur majeur est McCormick & Company, entreprise fondée en 1889 à Baltimore, mais encore PROVA, Givaudan, Robertet, Firmenich, IFF, tous des grands noms de l’industrie aromatique et de la parfumerie.

Les utilisations de la...

Industrie agroalimentaire et cosmétique, mais aussi...

La crise des années 2000

Le marché mondial de la vanille fut bouleversé lorsque...

La concurrence des arômes...

Au début du XXe siècle, la découverte de la vanilline de...

La production mondiale de...

La culture de la vanille s’est répandue dans diverses régions...

Une épice à la conquête du...

Après avoir importé la vanille en Europe, la précieuse épice...

La découverte de la vanille

C’est au Mexique à l’époque de la conquête du Nouveau Monde, que...